Heurtier - Projecteurs 5ème série

C'est la cinquième série de projecteurs Heurtier.

Table of Contents

ST 42

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1972
Numéro de série : 501 756
Objectif : SOM Berthiot - 1:1,3 / 17-28 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 et 24 images/seconde
Support
: film 8 mm
Son
: magnétique stéréophonique
Inventaire : 3307

En 1972 Heurtier inaugure un nouveau design pour ses projecteurs, avec le ST 42. ST comme STéréophonique et 42 comme le département de la Loire où Heurtier est implanté.

Il existe une version bi-film.

Extrait du Cinéphotoguide 1972 : Nouveau projecteur Super 8 STEREOPHONIQUE.
Chargement entièrement automatique. Démarrage sans pleurage. Guide film s’escamotant automatiquement. Toutes les commandes groupées sur un seul et même bouton. Lampe 12 V 100 W.
Partie sonore, 3 têtes magnétiques. Puissance de sortie 2 fois 5 W. Toutes les techniques de sonorisation possibles.
Mixage, surimpression, repiquage, effet d’écho.
Version bi-film.
Version monophonique.

STEREO 42

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1972
Numéro de série : 504 407
Objectif : ISCO-Göttingen - Vario-Kiptagon - 1:1,3 / 15-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 et 24 images/seconde
Support
: film 8 mm et film Super 8
Son
: magnétique
Inventaire : 2867

Extrait du Cinéphotoguide 1972 : Bi-Film 8 et super 8. 1 seul cadre presseur pour les 2 films. Chargement automatique. Bi voltage. Lampe 12 V 400 W. Réembobinage rapide au moteur. Marche AV et AR Super ralenti 6 images sans scintillement. 
Version Bi-film.
Version Mono

Plaquette P 6_24 B Super 8 et BiFilm : ST 42 monophonique 2 pistes : mêmes caractéristiques que le modèle STEREO à l’exception de la possibilité d’enregistrer et de reproduire en stéréophonie.

Duo-Play

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1973
Numéro de série : 511 195
Objectif : ISCO-Göttingen - Vario-Kiptagon - 1:1,3 / 15-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 et 24 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: magnétique
Inventaire : 2937

Publicité 1973 : Les projecteurs "DUO PLAY” et "STEREO" ont deux pistes marginales différentes, ce qui permet d’enregistrer d’abord la parole et les bruitages sur une piste, et Ia musique sur l’autre piste. Pendant l’enregistrement de la musique, grâce au "play-back" on entend la parole déjà enregistrée sur la première piste, ce qui permet de diminuer l’intensité de l’enregistrement musical pour laisser la place à la parole.
Vous pouvez donc sonoriser vos films plus facilement, et vous n’avez pas l’inconvénient de refaire tout l’enregistrement, en cas d’erreur, puisque vous disposez de deux pistes sonores.
En ce qui concerne la version STEREO, vous branchez simplement un électrophone stéréo ou un magnétophone stéréo : l’effet de vos films est augmenté dans une mesure jamais atteinte jusque-là.
De nombreuse dispositifs techniques facilitent la sonorisation du film et la projection. Toutes les fonctions correspondent à une qualité internationale de grande classe, par exemple : sélecteur de canal avec piste 1, piste 2, parallèle, stéréo, trois entrées mélangeables, contrôle d’enregistrement véritable, amplification directe, vumètre automatique et manuel, deux potentiomètres d’enregistrement, filtrage par tonalité, play-back, écho, balance, report d’une piste sur l’autre.

Plaquette Super 8 240 : DUO-PLAY : mêmes caractéristiques que le modèle STEREO à l’exception de la possibilité d’enregistrer et de reproduire en stéréophonie.

Mono-Play

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1976
Numéro de série : 721 086
Objectif : ISCO-Göttingen - Vario-Kiptagon - 1:1,3 / 6,5-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 et 24 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: magnétique
Inventaire : 2951

Extrait du Cinéphotoguide 1978 : Le MONOPLAY utilise une seule piste magnétique côté opposé aux perforations, le DUOVOX, équipé de têtes magnétiques à double circuit, peut utiliser les deux pistes du format Super 8, il permet la sonorisation des films par lecture simultanée de deux enregistrements
Projecteur :
Chargement automatique. Deux vitesses : 18 et 24 im/s en marche AV et AR. Possibilité de sélectionner la vitesse en cours de projection sans arrêter l’appareil. Réembobinage rapide. Démarrage instantané sans pleurage. Lampe 100 W 12 V à miroir dichroïque. Objectif zoom Isco f : 1,3/16,5-30 mm. Bras porte-bobine escamotable (pour bobines de 15 m à 240 m).
Deux innovations sur le DUOVOX : la balance permet le mixage des deux enregistrements en reproduction, en diminuant à volonté le niveau sonore de l’une ou l’autre des deux pistes ; l’économiseur de lampe à une allumage en deux temps.
Enregistreur :
Deux têtes magnétiques : effacement-enregistrement lecture. Pleurage inférieur à 0,5%. Surimpression progressive. Fondu enchaîné sonore. Mélangeur entrées P.U. et micro. Contrôle automatique de l’enregistrement. Enregistrement sur la piste 1 ou la piste 2 pour le DUOVOX uniquement. Piste 1 pour le MONOPLAY. Décalage image/son : 18 images.
Amplificateur :
Entrée P.U. Entrée micro. Sortie modulation. Sortie de puissance 5 W efficaces. Haut-parleur intégré 8 Ω.

Duovox

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1976
Numéro de série : 700 227
Objectif : ISCO-Göttingen - Vario-Kiptagon - 1:1,3 / 15-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 et 24 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: magnétique
Inventaire : 3082

Publicité 1976 : Ces deux projecteurs ont été spécialement étudiés pour le cinéaste amateur qui recherche autant la simplicité et la sécurité de fonctionnement que la fidélité optimum de reproduction de l’image et du son.
Simplicité : Le DUOVOX et le MONOPLAY sont des projecteurs Super 8 entièrement automatiques. La sonorisation des films est, dans ce cas, une opération d'une extrême simplicité. Un bouton rotatif commande toutes les fonctions de l`appareil.
La technique : Le DUOVOX et le MONOPLAY bénéficient de la technique de pointe de HEURTlER et sont équipés d'un moteur à régulation électronique et d'un amplificateur à circuit intégré. Ils atteignent une qualité exceptionnelle avec le décalage images/son standardisé.
La grosse difficulté pour un amateur c'est enregistrer simultanément la parole et la musique. Dans la version DUOVOX la possibilité que vous avez d'enregistrer sur deux pistes apporte une simplification remarquable, en vous permettant d'uti1iser une piste pour le commentaire, et l'autre piste pour les bruitages ou le fond musical.
De plus, le DUOVOX vous permet de conserver une piste enregistrée pour le son “direct" caméra, avec possibilité d’utiliser l'autre piste.
Le prix : Bien que bénéficiant des dernières techniques HEURTlER, ces projecteurs sont mis au service de l’amateur à des prix très compétitifs. L'équipe Heurtier, a voulu mettre le son à la portée de tous.
La balance : Elle permet le mixage de deux enregistrements en reproduction (diminution à volonté du niveau sonore de l`une ou |'autre des pistes).
L’économiseur de lampe par l'allumage en deux temps : Position économique utilisée le plus souvent pour le démarrage, la sonorisation et la projection rapprochée. Une puissance maximale permet, dans les cas de films sombres ou de projection éloignée une clarté de l'image plus grande (gain de plus de 15 % de lumière).
Ces appareils HEURTIER sont garantis DEUX ANS.
Vous pouvez demander à votre revendeur habituel une démonstration qui vous séduira.

L'exemplaire ci-dessous a un sélecteur à 6 positions et sans bouton central ; il existe une variante avec un sélecteur à 8 positions et avec un bouton central.

Duo 942

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1978
Numéro de série : 725 497
Objectif : Schneider-Kreuznach - Xenovaron - 1:1,3 / 12-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 et 24 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: magnétique
Inventaire : 3300

P 842

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1978
Numéro de série : 807 649
Objectif : ISCO-Göttingen - Vario-Kiptagon - 1:1,3 / 16,5-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: muet
Inventaire : 2992


Extrait du Cinéphotoguide 1978
: Ce projecteur Super 8 est un MONOPLAY (ou un DUOVOX) auquel on aurait retiré la partie sonore. C’est un projecteur muet aux possibilités évolutives. On peut en effet le transformer plus tard en sonore par l’adjonction d’une base qui lui donne soit les caractéristiques du MONOPLAY, soit celles du DUOVOX, selon option. Il n’est pas muni d’économiseur de lampe.

P 942

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1978
Numéro de série : 812 647
Objectif : Schneider-Kreuznach - Xenovar - 1:1,2 / 15,5-28 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: muet
Inventaire : 2913

Stereovox

Marque : Heurtier - Histoire et Publicités Heurtier
Année : 1977
Numéro de série : 515 473
Objectif : Schneider-Kreuznach - Xenovaron - 1:1,3 / 12-30 mm
Avancement
: motorisé
Vitesses : 18 images/seconde
Support
: film Super 8
Son
: magnétique
Inventaire : 2763

C'est le haut de gamme des projecteurs Heurtier, la version améliorée du DUOVOX, avec une meilleure optique, une lampe pilote et un presseur à rubis.

Extrait du Cinéphotoguide 1978 : Modèle haut de gamme. Il a les mêmes caractéristiques que le DUOVOX en ce qui concerne l’image, avec en plus un zoom Schneider Xenovaron f : 1,3 de 12 à 30 mm, d’une lampe pilote et d’un presseur à rubis (en option sur les autres projecteurs). En ce qui concerne le son, il est muni de trois têtes magnétiques à deux pistes permettant l’effacement, l’enregistrement, la lecture et le contrôle simultané de l’enregistrement. Possibilité d’enregistrer sur chaque piste séparément, ou d’effectuer un report de pistes avec réglage du mixage (multiplay). Play-back. Echo. Contrôle automatique ou manuel de l’enregistrement. Deux vu-mètres. Télécommande par le micro de l’enregistrement et de la surimpression. Réglage séparé de la tonalité (graves-aigus). Toutes entrées et sortie stéréophoniques. Ampli 2x12 W (musicaux). Deux baffles portatifs (8 Ω). Casque. Autres caractéristiques identiques à celle du DUOVOX.

Presseur à rubis

De la même marque :