Révolution de Paris - 3

Cet ensemble d'estampes est issu du journal Révolutions de Paris, publié à partir de mai 1790 par le Bureau des Révolutions. C'est, par l'image, la narration des événements qui se sont déroulés durant le Révolution Française, de 1789 à 17??.

Il est relié de manière très artisanale est son état montre qu'il a été beaucoup manipulé. Peut-être est-ce un colporteur qui a rassemblé les images de la Révolution Française afin de les monter à la population tout au long de sa tournée...

Les textes sont retranscrits ci-dessous tels qu'écrits, avec l'orthographe de l'époque.

Type : estampe
Année
: 1791
Imprimeur : Bureau des Révolutions
Support : papier
Inventaire : ??

Table of Contents


Epoque du vendredi 19 Février 1790.

Epoque du vendredi 19 Février 1790

Epoque du vendredi 19 Février 1790

Le Vendredi 19 Fevrier quelques citoyens du Faub. (ourg) St. Antoine s’apperçurent qu’on faisoit sortir de la Ville des Charettes chargées de Piques et de Barils ; les ayant arrêtées les emmenerent jusqu’à la Porte St Antoine ou ils les brûlerent. M. de la Fayette arriva fut écouté, et toout rentra dans l’ordre.

Au Bureau des Révolutions de Paris, rue Jacob, F.B.S.G. N°28. et au mois de Mars, rue des Marais, même Quartier, N°20.


Evènement du 19 février 1790.

Evènement du 19 février 1790

Epoque du vendredi 19 Février 1790

M. de Favras arrivé à la principale porte de Notre Dame a pris avec beaucoup de courage la torche d’une main et de l’Autre son arrêt de mort at la lui-même lu d’un ton de voix assuré.

Au Bureau des Révolutions de Paris, rue Jacob, F.B.S.G. N°28. et au mois de Mars, rue des Marais, même Quartier, N°20.


Evènement du 19 février 1790.

R(évoluti)ons Deparis N°33. Page 39.

Evènement du 19 février 1790.

Evènement du 19 février 1790.

M. le Marquis de Favras étant a lhotel de Ville y fait son testament de Mort avec toutte la tranquillité D’un Homme qui ne serait pas Comme lui Condamné à être pendu.

Au Bureau des Révolutions de Paris, rue des Marais, F.B.S.G. N°20.


Pétition du Roi à l’Assemblée Nationale le 28 avril 1790.

R(évoluti)ons Deparis N°93. Page 69.

Pétition du Roi à l’Assemblée Nationale le 28 avril 1790

Pétition du Roi à l’Assemblée Nationale le 28 avril 1790

Le Roi prêt à partis pour St Cloud le 28 avril, ayant été arrêté par le peuple, alla le lendemain à l’Assemblée Nationale où il dit un discours par lequel persistant dans son dessein a prié l’assemblée d’avoir l’air de le laisser aller librement.


Pacte fédératif des Français le 14 juillet 1790.

R(évoluti)ons de Paris N°53. Page ??.

Pacte fédératif des Français le 14 juillet 1790

Pacte fédératif des Français le 14 juillet 1790

Cette fette vraiment Nationale, s’est passée dans le Champ de Mars près de Paris, sur un  terrain de 400 toises de long, sur 150 de large, les Fédérés etoient au nombre d’environ 18000 : l’enceinte Contenoit au moins 300 mille spectateurs sans compter le Garde Nationale Parisienne qui faisait le service (source Paris Musée collection / Musée Carnavalet).


Bal et illumination aux Champs Elisées, le 18 juillet 1790 au soir.

R(évoluti)ons de Paris N°53. Page ??.

Bal et illumination aux Champs Elisées, le 18 juillet 17890 au soir

Bal et illumination aux Champs Elisées, le 18 juillet 17890 au soir

Le peuple, le vrai peuple courut aux Champs Elisées après la joute pour jouir d’un Spectacle ravissant qui ne pouvait être que l’Ouvrage d’un grand Peuple.


Bal, illumination champêtre sur les ruines de la Bastille, les 18.19 et 20 juillet 1790.

R(évoluti)ons de Paris N°54. Page 67.

Bal, illumination champêtre sur les ruines de la Bastille, les 18.19 et 20 juillet 1790

Bal, illumination champêtre sur les ruines de la Bastille, les 18.19 et 20 juillet 1790

Ce Spectacle original et pittoresque offroit tout à la fois la joie la plus pure, quoi que mêlée d’une teinte de mélancolie. A la descente dans les Fossés, on découvroit des restes des cachots, Asile des victimes du despotisme.


Duel au bois de Boulogne entre deux législateurs M.M. Barnave et Cazales dans la matinée du 11 aoust 1790.

R(évoluti)ons de Paris N°??. Page ??.

Duel au bois de Boulogne entre deux législateurs M.M. Barnave et Cazales dans la matinée du 11 aoust 1790

Duel au bois de Boulogne entre deux législateurs M.M. Barnave et Cazales dans la matinée du 11 aoust 1790

Les deux premiers Coups partis sans Effet, Le sort accorda la primauté à M. Barnave, Je serois désolé de vous tuer dit-il, Le coup part, frape au front de M. Cazales, la corne de son Chapeau amortit le coup. M. Barnave avoit pour témoin M. Alex la Meth et M. Cazales M. S. Simon.


Pompe funèbre au Champ de la Fédération le 20 7bre 1790 en l’Honneur des soldats citoyens morts à Nancy.

R(évoluti)ons de Paris N°63. Page ??.

Pompe funèbre au Champ de la Fédération le 20 7bre 1790 en l’Honneur des soldats citoyens morts à Nancy

Pompe funèbre au Champ de la Fédération le 20 7bre 1790 en l’Honneur des soldats citoyens morts à Nancy

Une nombreuse Députation de la Garde Nationale Parisienne et de 7 à 8 lieues des environs assistoit à cette Cérémonie les Vétérans et les Enfans avec les Drapeaux et Soixante aumoniers entouroient l’Autel, une musique lugubre étoit interompue de tems à autre par des Salves Dartilleries, le silence des spectateurs annoncoit le sentiment de la douleur (source Gallica).


Grand tumulte causé à l’Assemblée Nationale par l’Abbé Maury le 8 9bre 1790.

Révol. de Paris N°70. Page 233.

Grand tumulte causé à l’Assemblée Nationale par l’Abbé Maury le 8 9bre 1790

Pompe funèbre au Champ de la Fédération le 20 7bre 1790 en l’Honneur des soldats citoyens morts à Nancy

L’Abbé Maury, arrêtant un colporteur quil rencontra dans le culdesac Dauphin, {Criant grand tumulte par l’Abbé Maury} le conduit au District.

Bureau des Révolutions de Paris, rue des Marais, F. St. G. N°20.


Evènement de la nuit du 13 juillet 1789 a Paris.

R(évolut)ions de Paris N°70. Page 233.

Evènement de la nuit du 13 juillet 1789 a Paris.

Evènement de la nuit du 13 juillet 1789 a Paris.

Une partie du peuple armée s’est portée au couvent des Lazaristes pour demander des subsistances ayant été refusée, elle enfonça les portes commit différens excès, en pillant ce qu’elle rencontra ; et après avoir donné la liberté à tous les prisonniers, elle emmena en triomphe une grande quantité de farines à la ville.


Ordonnance aussi inepte qu’inique du dep(artemen)t. de police de Paris du 17 mars 1791.

R. de P. N°89 P. 548

Ordonnance aussi inepte qu’inique du dep(artemen)t. de police de Paris du 17 mars 1791.

Evènement de la nuit du 13 juillet 1789 a Paris.

Divers faits occasionnés par cette Ordonnance, Inconstitutionelle et vexatoire ; ou résistance à l’oppression par des Citoyens, qui, par l’attitude imposante de la Liberté ont intimidé les traîtres et précipité en moins de trois Jours la Révocation de cette Infamie.


Dernières paroles de Mirabeau.

Révol. De Paris N°91 Page 641

Dernières paroles de Mirabeau.

Dernières paroles de Mirabeau.

Il rendit le dernier soupir dans les bras de l’amitié, et son visage d’accord avec son dernier mot, dormir, sorti de sa bouche éloquante conserva longtems l’empreinte de son ame tranquille.


Conversation du Roi avec M. Petion 1792.

N°55 Pag. 570 (Source Gallica)

Conversation du Roi avec M. Petion 1792

Conversation du Roi avec M. Petion 1792

Le roi mande M. Petion au Château pour connoître l’état de Paris après la journée du 20 juin, et le traite brutalement.


Départ du Roi pour St. Cloud

Révol. De Paris N°93 Pag.62

Départ du Roi pour St. Cloud

Départ du Roi pour St. Cloud

Le Roi après avoir fait ses Pâques des mains des Prêtres réfractaires, se disposoit à partir le lundi 18 avril (1791), lorsque le Peuple craignant les suites de ce voyage, sopposa a son départ, et le Roi après etre resté deux heures dans a voiture, cour des Princes fut obligé de rentrer au Château des Thuileries.

Bureau des Révolutions de Paris, rue des Marais, Fr. St. G. N°20


Révolutions de Paris 1 - Révolutions de Paris 2 - Révolutions de Paris 4 -
Révolutions de Paris 5 - Révolutions de Paris 6